25 juillet 2011

Entre tes mains...


Entre tes mains...

Jeune_manouche_07

Ses prunelles sombres ne sont qu'une ronde
Dont j'aimerai tant faire partie.
Qu'il remonte ses gammes sur ma vie,
Si j'existe entre deux blondes.

Sur mes touches de nacre il jouerait,
Son oreille contre mon corps de buis,
M'apprenant ses douces mélodies,
Qu'à la nuit je lui soufflerais.

Le tissus plissé se soulève...
Je serais à ton épaule pour
Que tu m'embrasses, Musicien.

Prêt de toi pour que tu m'enlèves,
Et prendre la place, juste pour un jour,
De l'accordéon entre tes mains.

18/03/05 

Jeune_manouche_10

Merci beaucoup à Léa d'avoir accepté d'illustrer un de mes poème! C'est elle, avec l'aide de Paul ( coucou copain!) qui inaugure une petite série de poèmes sur la musique que je voulais publier ici depuis longtemps. Ces poèmes datent de 2005 et ils sont chers à mon coeur. J'espère qu'en les faisant partager, ma plume se déliera à  nouveau pour vous en livrer de plus récent. 

J'admire énormément le travail de Léa en général. Vous avez d'ailleurs pu, ici ici ou encore ici, admirer bien des fois ses photos sur ce blog. Avec cette exercice, nous accrochons une nouvelle corde à notre arc en tant qu'artistes en herbe mais également en tant qu'amies. Par ses photos d'après mon texte nous mêlons nos deux mondes. Par cette mise en image, Léa m'offre sa lecture de mes mots, creuse entre les lignes, sculpte un nouvel univers qui lui appartient: un pont entre nos deux arts. Un partage. 

Sur cette série de photo j'aime  la sensualité toute issue du thème principal: la musique. Je vois vraiment mes mots mis en couleurs, en chair. Ce lien entre le musicien et l'instrument qui alerte tous les sens. Le toucher est très important ici et j'aime le mélange de matières proposé sur la photo. La peau, le tissus mais aussi le métal du collier de l'homme. Comme le bois, la nacre et le soufflet de l'accordéon. La touche de rouge sur la première photo n'est pas sans rappeler justement ce soufflet parfois coloré de l'instrument. J'aime le visage concentré de l'homme/musicien et le total abandon de la femme/accordéon. Le souffle de l'instrument est ici simulé par la fumée de cigarette, comme si ce qui passait par l'un passait par l'autre, qui n'est pas sans rappeler une apaisante cigarette d'après...  

 

Encore merci pour le temps que vous y avez accordé et pour ce moment de partage. 
 
http://www.flickr.com/photos/leeaa

 

Posté par Nore Thrud à 23:13 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,