11 avril 2013

Larcenet, les claques et moi.

La dernière claque que je m'étais prise en bande dessinée, c'était "Blast" de Larcenet. Une claque, c'est bien ce qu'évoque le mot Blast... et l'oeuvre porte bien son nom. De Larcenet je ne connaissais que ce qui était paru dans Fluide Glacial. Autrement dit, des petits personnages aux gros nez faisant des blagues autour d'un comptoir ou en pleine nature. Et j'aimais déjà beaucoup les petits strips que j'avais lu dans mon magasine préféré. Et j'étais loin de me dire que je n'avais, finalement, jamais lu Larcenet.

IMG_20130302_193119

Pour avoir lu le Combat Ordinaire après Blast, je regrette un peu de ne pas avoir eu cette petite porte d'entrée vers le monde chaotique de l'auteur. Comme quoi des fois, lire les parutions dans l'ordre peut apporter quelque chose. Et quand on voit le nombre de titre sortie, il y a un long chemin à parcourir.

Blast c'est l'histoire de Polza. Cet énorme personnage n'a rien pour plaire. Méchant, laid, brutal, menteur, alcoolique, drogué... la liste est longue. Mais Jusqu'où va t'elle? Cet homme est il juste fou ou cruellement intelligent. Impossible de le savoir. Dans Blast, sous ses allures d'enquête policière, nous rentrons dans un récit mystique où se pose bien des questions: Relation entre père et fils, disparition, nature de l'homme, bien et le mal et sens de la vie. Mais ce que Larcenet semble explorer c'est la violence et la brutalité de l'Homme. Ecoeurement, colère, tristesse, peur et même douleur sont au rendez-vous durant la lecture.

Jetez vous dans le macabre de Blast, sans hésitez.

Mais avant ça, passez par le Combat Ordinaire.

IMG_20130406_154741

Si pour moi cette série est la porte vert Blast, c'est en parti à cause du trait. C'est certainement aussi parce que j'ai trop peu lu cet auteur. Mais entre les bonshommes de petites tailles de  "Retour à la terre" et les personnages plus réalistes de Blast, il y a "Le combat ordinaire" mêlant les deux styles. 
J'ai adoré le premier tome eponyme de la série. L'alternance des styles qui souligne le passage du rire à l'angoisse, aux moments plus graves. Dans la bande dessinée, tout est un peu exacerbé mais "le Combat ordinaire" relève quelque part de la "vrai vie". C'est aussi cette gravité qui ouvre la porte vers les tréfonds de Blast. On y découvre déjà un sérieux questionnement sur la nature humaine. Ici, on est du "bon coté de la barrière". Le personnage principalement est un brave type avec son lot de casseroles. Il n'est pas parfait, juste humain. On peut se sentir proche, s'identifier. Tout spécialement quand on connait le tombeau noir dans lequel les crises d'angoisse peuvent nous engloutir. Cet albums comporte autant de part d'ombre que de couleurs... Certains y verserons même quelques larmes.

Le combat ordinaire, ou ma seconde claque par Larcenet.

Merci à Léa, Paul, Uriel et Benoit pour les bons conseils.

Posté par Nore Thrud à 10:30 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,